ESTAMPES / SÉRIGRAPHIES

Recherches sérigraphiques (estampes)

Je travaille mes sérigraphies comme des investigations. L’image sérigraphiée est le préambule à une réflexion sur un thème qui m’occupe, soit contextuel, soit personnel. Je pars pour cela d’une photo d’archive familiale ou personnelle et travaille ensuite les sérigraphies à la pièce, en jouant sur les effets d’encrages successifs (superpositions, manques, plasticité de l’encre).

La mémoire se révèle et s’efface sur le papier au fil des passages de l’encre au travers de la trame de l’écran.

Nimbus – Mémoire trouble

Comment représenter visuellement le processus d’effacement de la mémoire ?

Pas à pas, avec le temps la vision des événements passés devient floue et se fractionne. Des souvenirs ressurgissent comme des traces nettes auxquelles il manque pourtant des pièces. Et je refais le fil. Les statues grecques incarnent une mémoire commune et sanctuarisée d’un passé lointain que l’on croit connaître. Or la plupart de ces statues, “totemisation” de l’art, sont des copies de copies, décolorées, morcelées, présentées hors de leur contexte et finalité première, politique ou religieuse. L’interprétation est faussée – et pourtant – elles me touchent.

Avant de partir au bal

De l’Oncle Paul, je me souviens le lit simple de sa chambre dans la maison familiale. J’ai retrouvé des photos de lui et une encre de sa jeunesse. Honte ou fierté, je m’interroge : que se passait-t-il dans la tête de l’Oncle Paul avant de partir au bal ?

Es-tu fier de toi ?

Hypnos

Dans la mythologie grecque Hypnos incarne le pouvoir nocturne et troublant. Il est le dieu du Sommeil, fils de Nyx, la Nuit, elle-même issue du chaos. C’est aussi le jumeau de Thanatos, le Trépas, ou le sommeil qui ne se réveille pas. Hypnos est considéré comme le plus paisible des dieux, celui qui répare les esprits fatigués et les peines.

Etats et moi

Parfois les pensées se mélangent et l’état mental fluctue. Le caractère est multiple, fonction du jour, de l’environnement, du contexte, de l’état physique, et peut-être du hasard.

 

Caroline Delétoille

STUDIO

La Fabrique, atelier d’artistes
2 rue Edouard Vasseur
94200 Ivry, France